The Virtues : la brillante série anglaise dont le héros est malade alcoolique

« Joseph, alcoolique et dépressif, décide de renouer avec sa sœur qu’il n’a pas revue depuis trente ans. S’inspirant de sa propre histoire, Shane Meadows (« This is England ») explore avec gravité les thèmes de la vengeance et du pardon. Une formidable odyssée intime doublement primée à Série Mania – Grand Prix et Prix d’interprétation masculine (Stephen Graham) »

Il est des séries qu’on aime tellement qu’il nous est presque impossible d’en parler, c’est ce qui s’est passé avec The Virtues dont j’ai évoqué la découverte à mon frère, je lui ai juste dit « Je t’en prie, regarde-là et reviens vers moi après pour qu’on en parle ». Mon frère ne suit absolument jamais mes conseils, pourtant un jour il m’a appelé et il m’a dit « J’ai adoré cette série, les anglais sont vraiment forts pour nous faire rire et nous mettre la larme à l’œil en même temps, et la musique… ! ».

Je pourrais m’arrêter là mais je vais essayer de vous convaincre aussi parce que c’est tout de même le but de ce petit billet. Ce que j’ai aimé dans cette série au-delà de l’écriture, des acteurs qui sont tous exceptionnels et qui nous ressemblent (contrairement aux séries américaines où ils sont tous beaux comme des mannequins), de la bande-son dont parlait mon frère (PJ Harvey, Lisa Hannigan, Laura Gibson..), c’est son personnage principal, Joseph qui est malade, perdu, et à qui on a envie d’ouvrir nos bras. Il y a très peu de représentations de malades alcooliques réalistes dans les productions cinématographiques, c’est souvent un jeune qui fait trop la teuf ou un vieux type violent qui hurle… Joseph est, comme beaucoup de malades, hanté par un trauma dont il n’a pas encore conscience, il sait que quelque chose ne « tourne pas rond », il a mal à sa vie sans savoir ce qu’il faut faire pour se remettre sur le droit chemin, et c’est sa quête de vérité dont nous sommes les spectateurs. On ne boit jamais sans raison, derrière la terrible maladie qu’est l’alcoolisme, il y a l’anxiété, la dépression, les secrets de famille, l’isolement, le désespoir…

Durant les quatre épisodes de cette mini-série, nous suivons Joseph vers ce qui va le libérer, c’est à la fois beau, brut, intime, intense, émouvant, et la fin est exceptionnelle, ce qui ne gâche rien. Je ne veux pas trop en dire parce qu’il vaut mieux découvrir la série que d’en lire un résumé qui en dévoilerait trop. Il découle plein de pistes de réflexion sur des sujets tels que la famille, l’enfance, les addictions, la quête de l’identité, la vengeance et le pardon. Si vous pensez que ce sont des sujets trop lourds, sachez que je suis très sensible et je suis obligée de me préserver (genre je ne pourrais jamais regarder Irréversible de Gaspard Noé à cause de la scène de viol dans un parking), ici c’est filmé sans voyeurisme et surtout je tiens à le dire : ça se termine bien, il y a un propos. On n’est pas sur une série qui va vous donner envie d’ouvrir la bouteille de vodka, au contraire ! On est sur une série qui vous redonnera foi en l’humanité. Et qui vous rappellera si vous l’aviez oublié que l’amour est un peu la réponse à toutes les questions. Et que l’Irlande, c’est vachement beau.

C’est en ligne du 14 mai au 11 août 2021 sur Arte, cliquez sur le lien:)

P.S : je ne vous mets pas le lien du trailer parce qu’il montre trop de l’intrigue !

Mon avis sur la bière sans alcool Peroni Libera 0.0%

Alors que je me promenais dans les allées du Monop la bière Peroni sans alcool m’a fait de l’oeil pour plusieurs raisons : j’ai bien aimé la sobriété du packaging, plutôt élégant pour une bière, je ne connaissais pas du tout cette marque et je dirais même que je me suis fait la réflexion suivante « Mais… ils font de la bière en Italie ? ». Il faut croire que je suis inculte parce que la bière (avec alcool) Peroni Nastro Azzurro est la bière italienne la plus vendue dans le monde, depuis 2016 elle appartient au groupe Asahi qui se classe tout de même 7ème au rang mondial en termes de ventes en volume avec une part de marché de 3%.

La Peroni Libera n’est pas censée être sa version sans alcool, son goût est très différent du best seller d’après les puristes. Si elle ne sent pas super bon, j’ai été agréablement surprise à la dégustation de cette Libera qui a une jolie couleur dorée pâle et dont la saveur citron se fait sentir tout de suite, ce sera un breuvage parfait pour les beaux jours. D’après un ami venu la déguster chez moi, « Elle a le goût d’une vraie bière » (une lager, en l’occurrence). C’est vrai qu’on peut apprécier l’effervescence caractéristique d’une bière et son goût peu sucré, c’est un argument marketing puisque écrit sur le pack « 70 calories la bouteille de 330ml ». C’est un autre élément appréciable. Globalement je dirais que c’est une bière sans alcool qui peut plaire à ceux qui n’aiment pas la bière parce qu’elle n’est pas forte en goût, elle n’est pas trop amère, ce qui peut en décourager certains, elle est « passe-partout » si j’ose dire.

Chez Monoprix les 6 bouteilles de 330ml sont vendues 5,90€ ce que je trouve correct, on est à mon sens sur de la bière sans alcool qui fait illusion, on n’aura aucun mal à la faire goûter à nos amis qui seront surpris, on est sur autre chose que ces bières sans alcool certes moins chères et très populaires (comme la Tourtel Twist par exemple) qui sont très sucrées et peu appréciées des véritables amateurs de bières. De plus, le packaging ressemble vraiment à celui d’une bière, on ne dirait pas du Champomy version bière (attention j’adore le Champomy mais vous voyez ce que je veux dire, ça fait « adulte » et « sérieux », on n’aura pas « honte » de mettre cette bière sur la table!).

Si vous l’avez goûtée, dites-moi ce que vous en pensez 🙂

Mon avis sur la bière Desperados sans alcool Virgin 0,0%

C’est la bonne nouvelle de ce déconfinement : la Despé sans alcool, ça y est, ça existe ! J’ai toujours apprécié cette bière aromatisée parce que c’était un bon compromis entre une bière et un cocktail avec de l’alcool fort. En plus j’aimais beaucoup la tequila même si elle me le rendait très très mal. Comme le dirait Ted Mosby « Kids, don’t drink tequila ».

Je me réjouis de la commercialisation de cette version sans alcool pour plusieurs raisons. Niveau packaging, on retrouve exactement les mêmes codes couleurs que la Despé classique, ce qui est toujours un bon point lorsqu’on boit en société. Si la bouteille sans alcool ressemble à celle avec alcool, disons-le clairement : on se noiera plus facilement dans la foule, on ne nous fera donc aucune réflexion et on passera une bonne soirée ! J’espère qu’elle incitera les plus jeunes à tenter la sobriété…Si la Despé classique est une bière qui contient de la téquila, cette version sans alcool est une bière aromatisée aux agrumes et aux zestes de citron, le goût est vraiment là, rien à dire, c’est bluffant. C’est rafraichissant comme une Despé, sans l’ivresse.

En terme d’ingrédients, sans surprise, il y a pas mal de sucre, comme la Despé classique. Si vous êtes au régime, buvez autre chose. Si vous aimez vous faire plaisir de temps en temps, cette version sans alcool est pour vous, elle affiche environ 100 calories pour la bouteille de 33cl (comptez tout de même un peu plus de 13 grammes de sucre). Même sans alcool, l’idée c’est de consommer cette « bière plaisir » avec modération (je parle surtout pour moi, vous faites bien ce que vous voulez, mais vous serez prévenus!).

Pour le tarif, sachez qu’elle est vendue également par bouteilles de 3 pour un peu plus de 3 euros, je crois que j’ai payé 3,20€ chez Auchan. C’est 1 euro de moins que la Despé avec alcool, ou comment faire des économies en étant sobre héhé Il y a tout de même une nouvelle un peu amère, c’est Heineken qui commercialise la Despé, je ne le savais pas, le groupe possède pas mal de marques comme Amstel (j’adore leur version sans alcool goûtée à Amsterdam). La politique commerciale de Heineken en Afrique étant abjecte, je m’abstiendrais pour ma part de racheter cette Despé et me dirigerai vers des produits plus artisanaux dont je parlerai bientôt sur le blog:)

Nom : Desperados Virgin 0,0% alcool

Tarif : 3,29€ les 3 bouteilles de 33 cl chez Monoprix

Calories : environ 106 calories par bouteille de 33 cl

Mon avis sur les boissons gazéifiées Freez Mix

J’avais vu ces boissons coloréés au design fun et raffiné passer sur mon fil Insta et j’avais hâte de goûter une boisson Freez Mix mais… impossible d’en trouver vers chez moi (en Normandie). Puis un soir, je trouve par hasard ces jolies bouteilles en verre colorées … au kébab ! Le pauvre vendeur n’a pas compris, j’ai juste pris une bouteille de Blue Hawaï et j’ai fui ! Difficile de choisir, entre les saveurs « Ananas-coco », « citron-gingembre », « mojito-fraise », « kiwi-lime », il y avait au moins dix saveurs qui m’attendaient et j’avais envie de tout goûter mais j’ai jeté mon dévolu sur la Blue Hawaï parce que… regardez-moi cette couleur !

bluehawaii

Qu’est-ce-que c’est que ce truc, Blue Hawaï ? Bonne question. Il s’agit d’un goût fruits exotiques, c’est ce qui est indiqué sur la bouteille. Personnellement, j’ai adoré le goût qui m’a rappelé le Kola Champane et le Royal Soda qu’on boit aux Antilles. Quelques gorgées et le soleil entre dans ton corps anesthésié par le froid, c’est magique ! J’ai envie de goûter toutes les saveurs désormais et c’est prévu. Niveau calories, on est sur 80 pour la bouteille de 275ml, c’est tout à fait correct, moins qu’une bière. C’est sucré, mais justement une seule bouteille suffit, c’est l’avantage. On ne va pas boire trois bouteilles d’affilée, c’est plus une boisson plaisir et régressive, ces parfums très fruités c’est un peu un retour en enfance, c’est un peu un bonbon liquide en fait ! Et c’est sans colorant et sans édulcorant ! (ne me demandez pas comment ils font ce bleu, aucune idée).

D’après ce que j’ai compris, Freez Mix existe depuis 2009 mais la boisson a été repensée et renommée il y a deux ans environ. Aujourd’hui, Freez Mix c’est avant tout une étiquette stylée qu’on reconnaît tout de suite, une belle bouteille en verre, des parfums diversifiés qu’on ne trouve nulle part ailleurs (litchi, pomme-raisin, fruits des bois, la liste est longue!), la cible principale c’est les jeunes, évidemment. Mais pour les grands enfants sobres qui aiment les fruits et le sucre, c’est très bien aussi ! En terme de prix, c’est aussi très accessible, je crois que j’ai payé mon Blue Litchi 1,50€ (je ne me souviens plus mais pas plus de 2€).  Si j’ai trouvé Freez Mix dans un kébab, j’imagine que vous en trouverez au même endroit ? Apparemment, les bouteilles sont disponibles dans certains Cora et dans les Auchan d’île-de-France. Pour trouver les points de vente, je vous invite à vous rendre sur leur site. Ils ont aussi un compte Insta @freez-mix !

Vous l’aurez compris, j’adore ! Gros coup de coeur ❤

Comment choisir ? Bonne question !
Comment choisir ? Bonne question !

Mon avis sur la bière sans alcool Drop Kick 0,5% de Tempest Brewing

IMG-5848

Tempest Brewing Co est une autre brasserie artisanale située en Ecosse qui existe depuis 2010 et a doublé en taille ces trois dernières années, cela en dit long sur leur succès. Leur bière phare s’appelle Drop Kick Me Jesus, une sour pale ale qui tourne à 5,2. Pour les novices, une sour pale ale, c’est une bière acidulée, un peu comme les Kriek et autres Mort Subite. A titre personnel, j’adore ce type de bière parce que c’est fruité et acide un peu comme les bonbons que j’offrais à mes camarades de classe à l’école pour qu’ils deviennent mes amis (c’est fou comme cette technique fonctionne à merveille, par ailleurs). Mais c’est souvent un peu trop sucré, autour de 200 calories la bouteille…

Revenons à notre Drop Kick… les arômes sont censés être des fruits tropicaux en majorité, pour ma part je dirais que ça sent un mélange de fruits que je ne saurais définir mais au goût… j’ai cru que c’était de la cerise. C’est sans doute lié à ma très forte envie de boire de la kriek ou mon cerveau qui a été endommagé par une consommation excessive de drogue dans ma jeunesse, je ne sais pas. Toujours est-il que c’est vraiment bon et que je recommande chaudement à tous ceux qui aiment les bières acidulées ou de type lambic à tester cette version sans alcool.

Ce que j’aime avec cette bière c’est sa légèreté, en bouche les petits bulles s’éclatent sur le palais, c’est un vrai bonheur. Pour moi, c’est vraiment la bière estivale de prédilection. Justement, c’est une bière de saison, quand elle est disponible, il faut en profiter ! Autre chose que j’aime beaucoup dans cette bière artisanale c’est le fait qu’elle ne soit pas trop sucrée. C’est clairement meilleur qu’une bière à la cerise vendue en supermarché, c’est même incomparable ! Ici la bouteille de 33cl n’apporte que 80 calories, ce qui fait un argument supplémentaire en sa faveur ! La drop kick est vegan friendly, comme toutes les bières dont je parle sur ce blog 🙂

Si vous voulez la goûter, elle est disponible sur le site de Saveur Bière au prix de 3,49€ l’unité.

Mon avis sur la bière Nanny State de la brasserie Brewdog

nannystatebeer

J’imagine que les amateurs de bières connaissent bien la brasserie Brewdog qui remporte un franc succès depuis quelques années. Notamment avec leur Punk IPA (que j’aimais beaucoup je dois dire!). Si la brasserie écossaise existe depuis une dizaine d’années à peine, aujourd’hui leurs produits sont disponibles partout où il faut être vu, ils ont même des bars à bières estampillés Brewdog un peu partout en Europe dont un à Paris dans le Marais depuis peu.

Heureusement pour nous, dry drinkers, ils ont une bière sans alcool nommée « Nanny state » qui fait l’unanimité dans la sober community. Pourquoi ? Parce qu’elle a un vrai goût de bière et non pas de sucre comme beaucoup trop de bières sans alcool. Parce que cette bière à 0,5% seulement présente huit malts et sept houblons différents, oui : elle a du caractère ! Parce que seule une brasserie artisanale peut faire une bière sans alcool de cette qualité, ne nous voilons pas la face !

Sa robe est cuivrée, sa mousse est claire, pour les arômes on est sur du pamplemousse, de l’orange et des fruits tropicaux mais l’amertume en bouche est bien présente, comme pour une « vraie » bière. Honnêtement, cette belle blonde ferait grave illusion en dégustation à l’aveugle. L’ivresse, c’est dans la tête, après deux Nanny State je voyais flou devant Netflix (et non ce n’est pas dû aux 0,5% qui correspondent au taux d’alcool d’une banane trop mûre hihi)(rien à voir mais je regardais « Love Alarm » sur Netflix, une série sud coréenne assez lente où les jeunes adultes se caressent la joue pour se montrer leur amour, ça change des séries US, j’adore, j’attends la saison 2 avec impatience maintenant).

lovealarmnetflix
L’actrice Kim So-Hyun, héroïne de Love Alarm ❤

Pour couronner le tout, la Nanny State est une bière vegan, ce qui fait que je lui donne un 10/10. La majorité des bières sans alcool contiennent du lactose, apparemment pour remplacer l’alcool et lui donner du corps…Comme la législation n’oblige pas les fabricants à le mentionner sur l’étiquette, il vaut mieux choisir une bière vegan quand on est intolérant au lactose ou qu’on aime les animaux. (Je suis moi-même vegan, et il m’est arrivé de boire des bières qui contenaient soit du lactose soit des dérivés de poisson… là au moins la Nanny State porte le logo « vegan » sur l’étiquette, pas besoin de chercher l’info pendant mille ans sur le net, merci Brewdog!).

Et les calories dans tout ça ? 26 calories la bouteille de 33cl, on peut donc boire un pack tranquille sans prendre un gramme, j’adore !

Pas facile de trouver la Nanny State en supermarchés, en revanche, elle est disponible chez Saveur Bière, c’est là que je l’ai achetée, je recommande vivement ce site. C’est 2,90€ la bouteille en pack de 6 et ça les vaut largement.

Mon avis sur le sirop Monin « Mojito mint »

moninmojitomint33

J’ai toujours détesté le mojito, le vrai, celui avec du rhum. C’est pourtant le cocktail préféré des français ! Moi le rhum, j’ai toujours trouvé ça super fort et super pas bon. Alors qu’un bon petit virgin mojito bien préparé, c’est super frais, c’est super agréable ! Mais ce n’est pas facile à faire… Alors quand j’ai vu que la marque Monin avait une gamme de sirop spécial « cocktails », en bonne victime du marketing/flemmarde devant l’éternel, j’ai succombé !

De prime abord, on pourrait penser que ce sirop « mojito mint », c’est du foutage de gueule complet. Pourquoi ? Parce que c’est du sucre, de l’eau et de l’arôme naturel de menthe, point. Pourtant, c’est un produit qui vous permettra d’obtenir un vrai mojito sans alcool délicieux en un tour de main. Parce qu’on croit que faire un cocktail, c’est facile, mais non non non. Les experts dans ce domaine s’appellent des mixologistes et si ce terme paraît un peu pompeux, il s’agit bien de savoir mixer divers éléments avec brio. Le sirop Monin « Mojito mint » permet de se la raconter sans être un expert !

Pour la recette, je n’ai pas respecté les conseils de la marque au dos de la bouteille. Je voulais un vrai cocktail sans alcool, pas un thé glacé je ne sais quoi…

Pour chaque verre de virgin mojito :

Un citron vert coupé en quatre

Une dizaine de feuilles de menthe fraîche

De la glace pilée

Deux bouchons de sirop « Mojito mint » (se servir du bouchon de la bouteille comme doseur)

De la limonade (certains mettent de l’eau gazeuse mais croyez-moi, c’est moins bon)

Dans un verre à mojito (si vous en avez sinon verre à limonade), écrasez le citron vert avec les feuilles de menthe grâce à l’aide d’un mortier/pilon (si vous n’en avez pas, on peut utiliser le manche d’un fouet par exemple, ou n’importe quoi d’autre qui fera le job), ajoutez deux bouchons de sirop et mélanger. Ajoutez la glace pilée jusqu’à la moitié du verre au moins. Si vous n’avez pas de glace pilée, mettez des glaçons, ce sera déjà pas si mal ! Il ne vous reste qu’à compléter avec de la limonade de qualité (par pitié, pas de Sprite, choisissez une vraie limonade artisanale de type Lorina), de mélanger encore une fois, et voilà, c’est prêt !

Évidemment, si vous avez un shaker, c’est encore plus facile ! Le sirop « mojito mint » permet de doser parfaitement le sucre tout en ayant ce goût caractéristique de menthe. Pas besoin d’écraser les feuilles de menthe pendant de longues minutes, c’est quand même un sacré gain de temps… Pas besoin non plus de réfléchir aux grammes de sucre de canne etc.

En terme de calories, deux bouchons de sirop = 56 calories. Pour la limonade, on est sur 60 calories la portion de 200ml, ça vous fait donc un cocktail mojito sans alcool à environ 116 calories (parce que la menthe et le citron vert, ce n’est pas ça qui fout tout en l’air!). C’est très honnête !

En résumé, je vous conseille vivement cet achat ! J’ai opté pour la bouteille de 33cl qui m’a coûté quelque chose comme 2,50€.

virginmojito

Mon avis sur la 1664 blonde sans alcool

1664BLONDESANSALCOOL

Nous continuons notre exploration des bières sans alcool… Je rappelle que cette rubrique est aussi jeune que ce blog, je teste une boisson sans alcool par semaine, ce n’est que le début ! J’ai à cœur de tester des produits accessibles en supermarché et à des tarifs raisonnables, ce qui ne m’empêchera pas de partir à la découverte de produits plus artisanaux et/ou luxueux 🙂

1664, c’est quoi ? La bière française la plus vendue dans le monde. Avec un tel statut, il n’est pas étonnant de retrouver la version sans alcool. Lorsque je consommais de la bière, j’allais chez un caviste, j’aime les bonnes choses et surtout j’aime encourager les petits commerces mais… parfois il m’arrivait d’acheter une bière industrielle et c’était souvent de la 1664, la blonde, dont j’ai toujours aimé le goût, sans doute le fameux Strisselspalt ou « caviar des houblons »…

Que vaut la version sans alcool ? « Idéale pour les pauses déjeuner, cette bière blonde sans alcool est moelleuse et complexe, au goût fruité, avec des notes maltées et florales, offrant un vrai plaisir bière sans alcool. Elle tire à 0,4% ». Sa mousse est légère avec de fines bulles, sa couleur jaune d’or intense. En ce qui me concerne, je l’ai bue devant Netflix en soirée et c’était très bien aussi:) On retrouve vraiment le goût de la 1664, c’est une vraie réussite !

Pour ceux qui se demandent si 0,4% peut encore être considéré comme une bière sans alcool, sachez qu’en France, une bière sans alcool ne doit pas dépasser 1,2%, c’est la loi (en Angleterre, c’est 0,5% je crois). Par ailleurs, tout ce qui vient d’un processus de fermentation naturelle contient des traces d’alcool. Comme des boissons mais aussi de la nourriture : le vinaigre, les bananes trop mûres et autres fruits, le pain, les jus et même la limonade. Les personnes qui ne peuvent pas boire d’alcool pour des raisons médicales doivent tout de même s’abstenir de consommer de la bière sans alcool. Pour les autres, la modération est de mise, comme toujours !

Parlons calories maintenant ! Une bouteille de 25cl correspond à 75 calories, c’est donc très raisonnable. Comme à chaque fois, la version sans alcool est deux fois moins calorique et contient un peu plus de sucre (voir ci-dessous). Quant au tarif, nous sommes sur environ 4€ les six bouteilles de 25cl et on en trouve très facilement dans tous les supermarchés.

Processed with MOLDIV

Si vous aimiez déjà la 1664, vous pouvez vous diriger vers cette version sans alcool les yeux fermés. Si vous n’aimiez pas, inutile d’insister, elle a le même goût… Heureusement vous trouverez peut-être votre bonheur ailleurs, dans une prochaine exploration sur ce blog 🙂

Mon avis sur le « champagne rosé » sans alcool Festillant

festillant-rose

« La robe se dévoile rose pâle avec des reflets ambrés. La mousse est fine et persistante. Au nez des notes rafraîchissantes de mures, et la bouche se révèle fruitée, ample, soutenue par une légère douceur. Une belle longueur ». Voilà ce que vous promet la marque Gratien et Meyer qui commercialise ce « champagne rosé » sans alcool. Cette description quasi érotique me met l’eau à la bouche…

Alors… mytho ou delicioso ? Pas de suspens ici, je donne la note de 10/10 à ce breuvage délicieux ! Je ne pensais pas être aussi conquise par une boisson sans alcool un jour, c’est chose faite, je ne regrette pas d’avoir traîné au rayon sans alcool de mon supermarché. Non seulement la bouteille est élégante, ce qui était un bon départ, mais je n’aurais pas pu mieux évoquer mon expérience avec ce Festillant rosé que le site de la marque. Tout est réussi : ça sent bon, c’est joli à regarder dans sa flûte (j’en ai racheté, à votre avis je les casse quand les nouvelles ? Pfff), le goût est divin, voilà, je lâche le mot, soyons fous ! C’est di-vin !

Pour tout vous dire, j’ai bu deux verres et ça m’a rendue hilare alors que rappelons-le il n’y a pas une goutte d’alcool ! C’est un vin qui a été désalcoolisé, tout simplement (dit-elle). Je crois que c’est la joie de prendre un verre après une dure journée tout en sachant que le lendemain je n’aurai pas de gueule de bois. Il y a de quoi être en joie ! Et pour ceux qui croient aux licornes… niveau calories c’est tout aussi magique puisqu’on parle de 26 calories pour 100ml, c’est-à-dire presque trois fois moins qu’un champagne rosé. Alléluia ! Oh et cette bouteille vous coûtera à peine plus de 3,50€ en moyenne. Je répète : alléluia !

La prochaine fois que j’en rachète (demain ? Vraie question), j’ose déguster une mousse au chocolat maison tout en sirotant mon verre, telle une diva. Si vous ne connaissez pas ce Festillant rosé, par pitié, courrez dans le supermarché le plus proche (c’est la marque leader sur ce type de produits, vous en trouverez facilement). Pour ceux qui sont plus aventureux, il y a aussi un Festillant mojito ou un autre à la fraise, je les teste bientôt of course.

Festillant, je t’aime. Gratien et Meyer, merci (ce post n’est pas sponsorisé).

Mon avis sur la Heineken 0.0

IMG-5147

On trouve de plus en plus facilement de la bière sans alcool un peu partout, pour l’instant ça ne représente que 4% du marché mais les ventes augmentent de 25% par an. Ce qui confirme la tendance à boire avec modération dont nous ne pouvons que nous réjouir 🙂

La Heineken 0.0 a été lancée il y a deux ans (en 2017), l’objectif étant d’avoir la même bière que la traditionnelle, l’alcool en moins. Le pari est-il réussi ? La réponse est oui à 100% ! J’ai eu besoin de vérifier que j’avais bien acheté la bière sans alcool… L’odeur est la même, la couleur est la même, blonde dorée, quant au goût… je ne m’en remets pas ! C’est tout aussi désaltérant, on a bien les petites bulles tout pareil, sincèrement on croirait une véritable bière. En plus, la bouteille est jolie, en société on n’est même pas obligé de dire qu’on ne boit plus d’alcool tant la bouteille ressemble à la version traditionnelle.

Mais comment fait Heineken pour proposer une bière 0% si bluffante ? Ils ne livrent pas leur secret, tout ce qu’on sait, c’est qu’elle est obtenue grâce à un double brassage à la fermentation puis une désalcoolisation par évaporation. Ça paraît simple dis comme ça…

Niveau calories, on les divise par deux dans la version 0% et forcément on ajoute des glucides, mais ici ça reste correct contrairement à la pléthore de bières sans alcool aux goûts fruités qui sont mauvais pour la ligne si on en boit trois par jour….

Processed with MOLDIV

Si tu aimais déjà la Heineken à 5°, je te conseille vivement la 0.0 qui est super bon marché de surcroît pour rester dans la gamme de prix de la marque (les 6 bouteilles de 25cl pour environ 3€).

Je n’aimais pas la Heineken que je trouvais trop légère, pas assez forte en goût (j’aimais les IPA alors forcément une blonde paraît fade à côté…) mais je dois reconnaître que cette version sans alcool est plus que réussie. Peut-être vais-je devenir fan de la version 0%:)

Toujours est-il qu’il est bon de savoir que ce produit existe, on le trouve dans tous les supermarchés, à un prix accessible, avec cette foutue canicule, c’est un atout qu’on ne peut pas nier…