Le premier jour du reste de ma vie

Aujourd’hui, jeudi 13 juin 2019, j’ai décidé d’arrêter de boire de l’alcool. Je ne suis pas alcoolique, je ne bois pas tous les jours par exemple. Je ne bois jamais de vin à table, à vrai dire je n’aime pas le goût du vin, j’aime bien le champagne et encore… J’ai fini par apprécier la bière en étant au chômage pour des raisons financières bien entendu, c’est vrai qu’on trouve de la bonne bière qui tabasse pour pas trop cher au supermarché. Mais ce que je préfère, moi, ce sont les alcools blancs, les pires. Le gin, la vodka. Ce que j’aime dans l’alcool c’est perdre la tête, oser dire tout ce que je pense tout bas, je me trouve badass quand j’ai bu. Alors qu’en vrai je suis juste une chaudasse qui raconte de la merde mais laissez-moi mes illusions !

Hier soir, j’étais triste, j’ai eu la mauvaise idée de me tourner vers le combo Absolut/jus de cranberry tout en préparant une focaccia aux olives noires (car je suis une femme je peux faire deux choses à la fois). J’ai invité le voisin à déguster la focaccia, il a eu la bonne idée d’apporter du whisky, bref, la vodka s’est mélangée à la focaccia et à ma tristesse et j’ai fini en plein milieu de la nuit, seule avec des regards de chats inquiets autour de moi, à me vider de tous les côtés comme quand on a une bonne vieille gastro des familles. Sauf que dans mon cas, je n’ai pas attrapé de virus ni rien, juste les excès à la con.

Je me suis levée vers midi et j’ai décidé que c’était la dernière cuite de ma vie. Je vais devoir apprendre à gérer ma timidité dans la vie sociale sans alcool, je sais que je peux le faire, je suis une fille plein de ressources, il fallait juste que je prenne la décision, c’est désormais chose faite. Je n’ai pas du tout envie de finir comme les vieilles femmes que je vois les yeux vitreux et la peau pleine de couperose, elles ont aussi des gros ventres malgré leur maigreur, vraiment je mérite mieux que de finir comme ça. C’est rigolo de picoler quand on a vingt ans mais je n’ai plus vingt ans et j’aimerais bien vieillir avec grâce si possible alors autant mettre toutes les chances de mon côté. J’ai donné ma vodka au voisin, je crois qu’il est assez content (il a 20 ans, lui).

Voilà, c’est un peu le premier jour du reste de ma vie. Et bien sûr j’ai un pote qui vient passer le week-end à la maison, et il ne sait pas encore que je ne bois plus. Il semblerait que j’aime affronter les difficultés ! Je suis prête, round 1, fight !

Un commentaire sur “Le premier jour du reste de ma vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s